• Le juif errant est arrivé - Albert Londres - Arléa (2010) (1ère édition 1930)

    Le juif errant est arrivé - Albert Londres - Arléa (2010) (1ère édition 1930)Je connaissais la verve d’Albert Londres dans « Terre d’ébène ». Sa description acérée du colonialisme, sa plume qui dresse en quelques traits les portraits saisissants de quelques colonies d’Afrique dans les années 1920… Et j’ai retrouvé au fil des rayonnages d’une merveilleuse librairie de Toulouse, Terra Nova, quelques trésors encore inconnus pour moi de ce journaliste hors pair !

    Parmi ces trésors, « Le juif errant est arrivé », ou la pérégrination d’un nomade à travers l’Europe et jusqu’à la Terre Promise, sur les pas des communautés juives. Un petit diamant ciselé et visionnaire écrit en 1930 !

    Albert Londres part de Paris. Il suit un vieux rabbin rencontré par hasard dans le train jusqu’au quartier juif de Whitechapel à Londres. C’est à suivre son expédition sur les traces des juifs disséminés entre Tchécoslovaquie, Pologne et Russie qu’il nous invite, jusqu’à traverser les eaux pour atteindre la Palestine. Ce récit d’Albert Londres, comme toujours, n’est pas qu’un simple reportage : il est une réalité vivante, mouvante et émouvante qui s’étend devant nos yeux. En quelques phrases aiguisées, il saisit l’essence d’un temps, d’un peuple, le destin d’un homme qui souhaite relever ses frères d’un joug qui semble figé dans l’éternité. Théodore Herzl est mort, son rêve vit.

    Albert Londres a des yeux qui voient la misère des juifs de l’est, maintenus dans les montagnes des Marmaroches ou dans le ghetto de Lwow, ne parlant que le yiddish, plongés dans le Talmud, ne pouvant travailler, ne pouvant que survivre… encore et toujours étrangers dans ces nations. Albert Londres saisit les contrastes entre les quartiers juifs de Londres et d’Europe de l’ouest et les communautés de l’est. Là où pour les uns, la question se pose de savoir si le cœur d’Israël bat toujours, les autres vivent repliés, écartés, face au seul regard de Dieu. Albert Londres rencontre de jeunes sionistes. Il les accompagne à travers les ghettos, questionnant avec eux les habitants sur leur désir de Jérusalem. Pour beaucoup, seul le Messie pourra annoncer cette nouvelle, et elle n’est pas encore arrivée. Pour d’autres, il est trop tard : « Messieurs, j’ai mis 73 ans à charmer les Européens, à d’autres de charmer les Arabes ! »

    La plume d’Albert Londres devient prophétique lorsqu’elle accoste sur les terres de Palestine. A sa question, « Juif errant, es-tu arrivé ? », Albert Londres esquisse en 1930 une réponse d’une brûlante actualité. Mais n’en disons pas plus, lisez ce livre jusqu’à ces toutes dernières pages…

    BBLR

    Le juif errant est arrivé - Albert Londres - Arléa (2010) (1ère édition 1930)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :